A l’issue d’un atelier capillaire samedi dernier, je me suis sentie un peu impuissante !
Trois enfants métisses aux cheveux bouclés (3, 4 et 14 ans) étaient présents et c’est face à celle de 14 ans Anna, que j’ai ressenti ce sentiment de frustration.

Anna a les cheveux mi longs avec des zones cassées devant qu’elle fixe grâce à des pinces à clip. Elle a les longueurs défrisées et les repousses assouplies. Elle cherche clairement à lisser et plaquer ses cheveux pour les attacher et sa mère qui ne connaît pas son type de cheveux l’accompagne comme elle peut.

Dans notre conversation, je comprends qu’elle cherche plus à ressembler à Beyoncé et Rihanna qu’à Solange et Ayo. Comme la plupart des adolescentes d’ailleurs et c’est plutôt normal. Je ne juge pas. J’en avais déjà conscience mais c’est la première fois que je constatais concrètement qu’en fonction de l’âge de l’enfant, des connaissances, du temps disponible etc… il pouvait être très difficile de prendre soin des cheveux naturels de son enfant.

Personnellement, ma mère avait trois têtes à coiffer tous les week-ends et elle y consacrait beaucoup de temps et d’énergie. Elle ne voulait pas nous défriser les cheveux (moi je ne demandais que ça !) et nous disait que l’on ferait ce que l’on veut lorsqu’on serait chez soi ! Dans les faits, elle m’a laissé faire mon défrisage vers 17 ans mais c’est une autre histoire…

Credit : Pinterest « LuvYourMane »

Une alternative au défrisage ou au lissage pourrait être de mettre des extensions (rajouts) car le cuir chevelu d’Anna est « mature » à cet âge là ou de natter, tresser ou twister avec ses propres cheveux sans serrer ou tirer à quatre épingles et sans garder la coiffure trop longtemps (maximum 3 à 4 semaines).

A tout juste 14 ans, je pense qu’une fille aux cheveux bouclés n’est pas forcément « armée » pour assumer sa chevelure seule. Elle cherchera davantage à les attacher, les plaquer plutôt que de les laisser lâchés. C’est d’ailleurs le ressenti d’Anna qui m’a à plusieurs reprises dit qu’elle trouvait l’entretien de son cheveu long et difficile.

Credit : Pinterest « Feedly.com »

Nous avons tout de même pu améliorer certaines habitudes (accessoires utilisés, habitudes au quotidien) et j’ai bon espoir d’avoir planté une petite graine dans la tête d’Anna.

Cette expérience m’a donné envie de regrouper des photos de coiffures sur Pinterest. J’avais déjà un tableau avec des photos d’enfants, pourquoi pas pour les adolescents et un pour les adultes également (petite pensée pour Mariam, une des mamans présentes samedi 😉 ).

En définitive, je pense que si la principale intéressée n’est pas motivée et prête à y consacrer plus de temps, il lui sera difficile d’avoir des cheveux en bonne santé. C’est en cela que j’ai ressenti de la frustration. Je voyais tout le potentiel qu’elle avait et en même temps son manque d’enthousiasme. Peut-être que c’est trop demandé à son âge ? Peut-être qu’il aurait fallu lui « imposer » des coiffures protectrices le temps qu’elle apprenne à se coiffer seule et qu’elle apprécie sa nature de cheveux ?

Lorsque l’on parle de retour aux cheveux naturels, il est souvent question de motivation et de patience. Sans ces éléments, je ne suis pas sûre que les conseils donnés soient mis en application. En attendant qu’elle soit réellement prête, je lui donne rendez-vous sur notre tableau d’inspiration via Pinterest « les ados et leur cheveux crépus, bouclés ».

pint2

Credit : Pinterest « TeenVogue »

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confronté à cette situation ? Dites-le moi en commentaires.

A très vite.
Audrey

Etre ado et assumer ses cheveux bouclés !
Étiqueté avec :                

3 avis sur « Etre ado et assumer ses cheveux bouclés ! »

  • 25 novembre 2016 à 13 h 23 min
    Permalien

    Bonjour Audrey,
    Merci de partager ce moment de frustration ressenti samedi face à Anna, c’est une preuve d’humilité ce qui est rare et appréciable de nos jours… Bref, je souhaitais te dire que je suis moi même maman d’une ado de 17 ans qui au contraire, souhaite plus se rapprocher de Solange et Ayo que Beyoncé ! Elle m’épate car je lui assouplis ses cheveux métissés depuis le collège et elle a décidé de tout arrêter malgré la prise de conscience d’une sacrée touffe à gérer tous les matins… Je suis admirative (bon j’ai fait pareil de 18 à 24 ans puis j’ai recraqué depuis les nouveaux waves moins agressifs que les defrisants). Tout ça pour dire que si nous étions en région parisienne nous nous serions volontiers inscrites à ton atelier… Tu n’aurais pas prévu un petit voyage en Guadeloupe prochainement par hasaaard ??? 😉

    Répondre
  • 25 novembre 2016 à 14 h 05 min
    Permalien

    Bonjour Valérie,
    Merci de partager ton expérience à travers ce commentaire. Je serai volontiers venue en Guadeloupe faire un atelier ;)…
    Félicitations à ta fille et toi car malgré votre volume, vous avez (ou avez eu) cette volonté d’apprendre à connaître et coiffer votre cheveu naturel et c’est déjà beaucoup !! J’espère que les conseils ou les albums d’inspiration sur Pinterest vous aideront dans cette aventure. A bientôt.
    Audrey

    Répondre
  • 26 novembre 2016 à 19 h 07 min
    Permalien

    Bonjour Audrey
    Tout d’abord félicitations car on te sent profondément impliquée dans ta démarche.
    Je suis moi aussi maman d’une ado de 15 ans et je l’ai vu passer par l’étape de non motivation dont tu parles.
    Aujourd’hui les choses ont bien changées! Il a fallu lui parler, la complimenter pour sa belle « crinière « , lui donner les bons produits, lui apprendre les bons gestes. C’est important car la confiance en soi provoque énormément de choses.
    Je conseillerai aux parents de persévérer, des ateliers individuels seraient peut-être plus profitables à cette jeune de 14ans car à cet âge ils sont assez discrets. Ce ne sont que quelques conseils car il y a du potentiel dans ces belles chevelures.
    Bon courage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.