Hello ! J’espère que tu vas bien ? De mon côté ça va super bien… Non !! En réalité je suis très fatiguée, les élèves sont surexcités avec l’arrivée des fêtes et ma puce est malade. Otite + bronchite = premières séances de kiné respiratoires ! Comme on me l’avait dit, ce fut un moment assez impressionnant pour ma fille comme pour moi d’ailleurs. 

 

 Qui a été pour la première fois travailler les cheveux lâchés …
C’était drôle d’observer les regards interrogateurs de mes têtards ^^

 

Malgré tout cela, je tenais à faire un bilan des ateliers que j’ai pu animer la semaine passée.

Tout d’abord, j’ai une fois de plus ressenti le poids de l’autre sur nos habitudes ! L’autre… le parent proche ou les parents des camarades de classe qui font des commentaires sur la coiffure de ton enfant. En y réfléchissant cet autre représente la pression sociale qui te fait culpabiliser (inconsciemment ou non) si ton enfant n’est pas tiré à quatre épingles ou si sa coiffure a quelques frisottis !
Si tu me suis sur instagram, tu connais déjà ma devise à ce sujet : « le je m’en foutisme ». Plus facile à dire qu’à faire parfois, je te l’accorde.

Secondo, j’ai pu constater une nouvelle fois qu’il n’y avait pas de routine universelle applicable à tous. Nous avons réfléchi ensemble pour trouver des astuces pour cette maman qui travaille de nuit ou cette maman qui cherche une solution pour éliminer les zones de sécheresse localisées à certains endroits au niveau du cuir chevelu de sa fille. Nous avons adapté les soins à leur rythme de vie, leurs contraintes et aux types de cheveux des enfants.

J’ai été agréablement surprise de voir à quel point ces mamans investissaient dans l’entretien des cheveux de leur progéniture : en temps, en argent et en énergie. En tant que maman je le comprends complètement. Nous sommes prêtes à tout pour que nos enfants se sentent bien dans leur corps car le chemin vers l’acceptation de son cheveu naturel est souvent sinueux.

J’ai donc pu échanger avec une maman qui s’est équipée en achetant notamment un bac à shampoing amovible pour rendre le temps du soin plus agréable. Fini les longues minutes à attendre mouillé que maman démêle ses cheveux. Une autre maman trouvait également le temps malgré le rythme quotidien soutenu que nous connaissons tous, de rafraîchir régulièrement la coiffure de son enfant deux fois voir plus par semaine.

En définitive, je tenais à remercier toutes les mamans qui m’ont fait confiance, merci pour ces moments de partage et félicitations !! Vous êtes formidables et c’est un plaisir pour moi de vous accompagner.

Bises. 
Audrey 

Bilan des ateliers