5 mois de silence ! (Sauf si tu me suis sur insta, mon réseau préféré ). Il était temps que je clarifie la situation. 

J’ai annoncé au début de l’été que j’étais désormais professeure des écoles (PE), professeure des écoles stagiaire (PES) pour être précise. Voilà le projet sur lequel je travaillais en parallèle de mes coaching capillaires. Une année bien studieuse où j’ai passé la plupart de mon temps à la bibliothèque. Une année de formation ULTRA enrichissante que ce soit au niveau des cours, des collègues ou des professeurs très bienveillants (en ce qui concerne ma promo). Bien entendu, il y a eu quelques loupés, beaucoup de travail et de stress mais mon ressenti reste malgré tout très positif.

J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes les personnes qui m’ont aidée et notamment les lectrices qui ont bien voulu partager leur expérience dans le cadre de mon mémoire sur l’impact de l’épanouissement des enfants noirs et métissés dans leur apprentissage scolaire. Je ne suis pas peu fière de vous dire que j’ai eu 15 à ce mémoire et que j’ai validé cette première année de master avec la mention assez bien. En revanche, mes résultats au concours ne furent pas aussi bons. Heureusement que j’avais bien réussi l’épreuve écrite de français et à l’oral, la présentation de mon dossier en Enseignement Moral et Civique (c’est l’option que j’ai choisie) .

A l’annonce de mes résultats, je n’ai pas su apprécier ma réussite au concours car j’étais vraiment déçue de mes notes. Je l’ai vécue comme un échec et j’ai voulu comprendre mes erreurs. J’ai donc demandé le rapport des différents jurys et c’est mon manque d’expérience qui a été sanctionné. En effet, avec deux stages d’une dizaine de jours chacun, j’avais (et j’ai) encore beaucoup à apprendre. D’où mon statut de PES et cette seconde année de master pendant laquelle je vais pouvoir faire mes preuves. Pendant un an, je serai donc la moitié du temps dans ma classe avec 28 tétards et le reste de la semaine je serai sur les bancs de la fac. Ce n’est qu’à l’issue de cette année que l’on obtient le statut de titulaire (ou pas !). 

Après ce court moment de déception, j’ai ensuite été très heureuse d’apprendre que j’allais enseigner en petite section de maternelle car c’est le cycle que je souhaitais. Et en plus de ça, j’ai été affectée dans une école tout près de chez moi. Donc jusqu’ici tout va bien, je ferai ma première rentrée dans une dizaine de jours et nous verrons… Je vous raconterai…

Pourquoi l’enseignement ?
Sans doute la volonté d’être utile, de transmettre, d’accompagner les plus jeunes dans leur apprentissage. Une volonté de co-construire avec les parents des êtres heureux et bien dans leurs baskets, un peu comme dans mes ateliers capillaires…

De part mes études de lettres modernes, j’aurais pu prendre la direction de l’enseignement depuis bien longtemps mais ce sont nos échanges pendant les ateliers parents/enfants puis l’arrivée de ma fille Jade qui ont fait naître cette envie d’enseigner. 

Et Comp-hair dans tout ça ? Est-ce que je continue les coaching ?
J’avoue ne pas avoir su comment me positionner au départ entre les coaching, mes partages perso sur les réseaux et maintenant ma casquette de PES. Finalement, j’ai décidé de ne pas choisir entre toutes ces casquettes car tout cela me représente. J’ai simplement changé comphair_officiel par comp_hair_and_co sur instagram et c’est tout.

Je vais donc continuer les ateliers capillaires et je mettrai prochainement le calendrier des ateliers en ligne. J’attends la rentrée et mon planning de cours pour pouvoir m’organiser. Je peux déjà annoncer que les ateliers groupés auront désormais lieu le dimanche matin.
Pour les ateliers individuels et en ligne, il suffit comme d’habitude de me contacter directement par mail (audrey@comp-hair.com) pour convenir d’un rendez-vous.

Voilà, vous l’avez compris, je ne veux pas choisir entre mes différentes activités. Je veux tout ! Le beurre, l’argent du beurre et le crémier.
Il ne me reste plus qu’à m’en donner les moyens…

PS  1:  Si vous avez des questions sur la formation, le concours ou autre chose, n’hésitez pas.
PS 2 : Pour toutes les personnes qui m’ont contacté avant les vacances, je reviens vers vous rapidement.
PS 3 : La photo, c’est juste parce que je me trouve fraîche dessus 😉

En espérant que cet été vous aura permis de bien recharger vos batteries, je vous embrasse et vous dis à bientôt.

Audrey

Je veux tout ! Le beurre, l’argent du beurre et le crémier 🙂
Étiqueté avec :